Accueil / Europe / Danemark / Danemark 2014 – Aarhus

Danemark 2014 – Aarhus

Deuxième ville du Danemark, Århus (ou Aarhus), fut notre point d’étape pour visiter l’est du Jutland. Si la ville n’est pas exceptionnelle, elle recèle un écomusée singulier en plein centre-ville, et dans son parc d’attraction, un des manèges les plus impressionnants que nous n’ayons jamais faits.

Den Gamle By

Une ville dans la ville, Den Gamle By reconstitue des bâtiments de plusieurs époques du 18ème aux années 60. Ce musée à ciel ouvert évoque la vie quotidienne avec des artisans et commerçants en costume : de la boulangerie 18ème siècle au disquaire des années 60. Il pleuvait le jour de notre visite, mais l’ensemble est charmant.

Le parc de Tivoli Friheden et sa Sky tower

L’après-midi fut consacré à une de nos activités fétiches : un parc d’attraction ! Dans la ville, un parc nommé « Tivoli » (comme celui de Copenhague) abrite un des manèges les plus impressionnants et sensationnel que nous ayons faits : la Sky Tower. Quelques semaines avant notre voyage, Matthieu me montre la vidéo d’une attraction hallucinante où les participants se laissent tomber en chute libre d’une tour de 40 mètres. Nos vacances nous permettant d’aller dans la parc, nous nous étions faits le défi de faire ce manège. Nous entrons dans le parc et tombons nez à nez avec la tour. Aucun candidat pour l’instant. Nous faisons un petit tour du parc en attendant de la voir en action.

Le parc de Tivoli Friheden s’avère une expérience à lui tout seul. Assez glauque, avec des manèges fantômes faute de public et des clowns flippants. Une ambiance de déliquescence pas toujours rassurante. Nous revenons vers la tour, un jeune couple s’est décidé, nous voyons la sky tower en action ! Encore plus impressionnant en vrai, nous hésitons plusieurs heures, grimpons en spectateur au sommet, tergiversons, avant de nous jeter… dans le vide !

Très gentleman, Matthieu me laisse passer la première ! En baudrier et casque, on est assis dans une sorte de sac, et placé au centre du filet. Le moniteur compte « en, to, tre » et lâche la corde à laquelle on se tient avec les mains. D’un seul coup, la pesanteur est différente, on se raccroche à un baudrier qui ne tient plus rien. Et surtout… on tombe, les yeux fixé sur l’horizon, on voit les « étages » défiler.

La sensation est vraiment agréable et effrayante. Lâché dans le vide, on expérimente la vraie chute libre, sans parachute et dos au vide. Je me suis entendue crier au bout de plusieurs mètres, un cri « réflexe » qui m’a surprise. La chute m’a semblé très longue avant que le filet ne me réceptionne en douceur. Un très grand kif ! 

Pour célébrer notre exploit, nous avons acheté le pins officiel de l’attraction : I did it !

 

Pour continuer le voyage….

A lire également :

Deux parisiens en Laponie – juin 2017

Par un heureux hasard, en jouant sur Internet à un concours, Matthieu a gagné un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *