Accueil / A la Une / Deux parisiens au Sri Lanka – Février 2015

Deux parisiens au Sri Lanka – Février 2015

Drapeau Sri LankaL’idée du Sri Lanka est venue par hasard. Nous cherchions une destination hivernale. Une de mes connaissances était partie là-bas en voyage de noces, couplé aux Maldives. Les tarifs étaient très attractifs, nous n’étions jamais allés en Asie… le frisson de la nouveauté et c’était parti !

 

Quand ? : Du 23 février au 9 mars 2015 (haute saison)

Où ? : Un périple Negombo – Triangle culturel – Montagnes du Centre – Gallé – Colombo

Modalités : en avion depuis Paris. Location de voiture avec chauffeur, train et taxis. Hôtels et guesthouses.

Climat : beau et chaud tous les jours

Echelle McDo : 8/10 (en savoir plus)

UNESCO : 7 sites visités (en savoir plus)

Anuradhapura (bien) / Polonnâruwâ (top) / Sigiriya (top) / Dambulla (bien) / Kandy (très bien) / Horton plains (top) / Galle (top)

 

coeur

Nos incontournables

Top 3 Laurine : les paysages de plantation de thé, se perdre dans Polonnâruwâ, Faire un safari à Uda Walawe

Top 3 Matthieu : la douceur de Galle, le train entre Kandy et Nuwara Eliya, le safari à Uda Walawe

Itinéraire Sri Lanka
Roadtrip au Sri Lanka

Un pays magnifique et généreux. Le contact avec la population était particulièrement sympathique, et facile car la plupart des gens parle anglais. Un certain melting pot existe, entre ethnies et religions différentes : une majorité de cinghalais bouddhistes, une partie de tamouls hindouistes, une poignée de musulmans et quelques chrétiens. Les gens sont très avenants, très souriants. Ouvert au tourisme depuis quelques années, le pays se développe après une longue guerre civile et un tsunami. Une certaine effervescence se fait sentir, et on se dit que le pays aura changé de visage dans 10 ans. La densité de population est très importante, ici il y a toujours quelqu’un, on n’est jamais vraiment seul.

Riche de plusieurs millénaires d’histoire, le Sri Lanka, a été peuplé par de nombreux royaumes aryens, tamouls, cinghalais, a vu passer les marchands grecs, romains, arabes, a été colonisé par les portugais, les hollandais, les anglais qui l’ont appelé Ceylan. Toutes ces empreintes historiques ont laissé sur cette île luxuriante une atmosphère à la fois bouillonnante et paisible.

Décalage horaire : +4h30 par rapport à Paris heure d’hiver. C’est plutôt le trajet avec escale à Dubai qui fatigue que le décalage horaire (2 avions de 5-6h). Sur les 15 jours, compter 3 jours complets de trajet, soit 12 jours sur place pour profiter du pays.

Voiture : nous avions réservé nos hébergements avant de partir, et avons demandé sur place à nos hôtels de nous mettre en relation avec des chauffeurs ou des taxis. Tous les sites déconseillant de conduire soi-même nous nous sommes résolus à louer des voitures avec chauffeur. C’est très reposant et permet de profiter du paysage, car si on doit conduire au Sri Lanka, il faut une vigilance de tous les instants ! Entre les bus qui se doublent, les tuks tuks qui déboitent, et les vaches à éviter, mieux vaut bien regarder, et bien klaxonner ! Comme on avait fractionné le voyage en plusieurs temps, nous avons eu 5 chauffeurs/taxi, dont un particulièrement sur la partie triangle culturel / Kandy. L’inconvénient du chauffeur étant l’impression d’être trimballé comme dans un voyage organisé. Il permet de faire découvrir des choses qu’on aurait jamais faites (spectacle de danse traditionnelle à Kandy), mais parfois on sait pourquoi (joaillerie, manufactures… mais on n’a pas acheté partout). L’avantage c’est de pouvoir échanger avec lui sur la culture du pays. Pas de regret en tout cas de ne pas avoir conduit nous-mêmes. Pour les pilotes assez confiants, ce n’est pas impossible de conduire, avec un bon GPS, en évitant la nuit, en usant bien du klaxon (pour dépasser et remercier), et en se méfiant des bus. Ils ne sont pas agressifs et roulent plutôt doucement, mais c’est souvent bien bordélique.

Nourriture : on a beau aimer le curry, au bout de 10 jours, le riz-curry, plat national sri lankais, on ne peut plus le voir en peinture ! Pour sortir du rice and curry, il y aussi le riz frit et les noddles de riz. Bref, si la nourriture n’est pas horrible, une certaine redondance peut s’installer. Si possible, goûter à la banane rouge, très savoureuses petites banane à la chair très orangée et la peau bordeaux.

Animaux : assurément, le Sri Lanka est le royaume non pas des éléphants mais des chiens. Des bandes de chiens plus ou moins errants peuplent les villes, les campagnes et même les sites archéologiques ! Un peu plus exotique, une rencontre avec un éléphant ou un varan est assez courante. Il y aussi des moustiques, mais un bon répulsif zones tropicales est efficace.

 

Jour par jour

Voici le voyage que nous avions planifié si vous cherchez des idées d’itinéraire au Sri Lanka

 

A lire également :

Deux parisiens à Châlons-en-Champagne

Pourquoi aller à Châlons-en-Champagne ? Pour nous, c’était pour un de nos classiques week-ends « un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *