Accueil / Europe / Deux parisiens en Laponie – juin 2017

Deux parisiens en Laponie – juin 2017

Laponie_finlande

Par un heureux hasard, en jouant sur Internet à un concours, Matthieu a gagné un voyage d’une semaine en Laponie. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés en plein solstice d’été… au pays du Père Noël ! Une semaine au même endroit, perdu au milieu des bouleaux, totalement hors saison. Incongru.

Quand ? : Du 25 au 30 juin 2017

Où ? : A Rovaniemi, capitale de la Laponie finlandaise

Modalités : en avion depuis Paris, avec escale à Helsinki. Une semaine dans un hôtel de Rovaniemi.

Climat : Nuages et éclaircies, entre 10 et 20 degrés, pas de nuit.

UNESCO : rien. Dommage, c’est la Laponie suédoise qui est classée 😛

Echelle McDo : 1/10 (en savoir plus) On a testé le mc do le plus septentrional au monde… et le plus mauvais !

coeurNos incontournables

Top 3 Laurine : le zoo polaire, le village du Père Noël, la sortie en barque jusqu’à un élevage de renne

Top 3 Matthieu : la sortie en barque sur la rivière, le zoo polaire, le soleil de minuit

 

Introduction

Passer toute une semaine au même endroit n’est guère dans nos habitudes, nous préférons de loin le format road trip pour voir un peu du pays. Cantonnés pour une semaine au coeur de la capitale rurale Rovaniemi, nous pouvons dire que nous l’avons visitée de manière exhaustive ! Voici donc un aperçu de tout ce que vous pourriez faire si vous allez là-bas.

  • Rendre visite au Père Noël (le vrai !)
  • Voir des rennes ou des huskies
  • S’immerger dans l’histoire finlandaise avec les écomusées
  • Se promener dans les musées

La Laponie c’est assez plat. Des paysages de forêt boréale, des bouleaux et des sapins à l’infini, quelques collines ne dépassant pas les 200 mètres, et beaucoup, beaucoup d’arbres. De l’eau aussi, avec de grandes rivières-lac. Quand on dit Laponie, cercle polaire, les gens s’imaginent des étendues blanches et silencieuses, des températures extrêmes et un vent sifflant. Hé bien en été, ce n’est pas du tout comme cela ! Place à une douce température de 15 degrés (ou fraîche selon votre origine :-)), un peu humide et lumineuse. Très vert, une impression d’immensité, le bleu du ciel qui se perd dans l’eau, le reflet des nuages cotonneux qui flottent.

En hiver, tout doit être blanc, et gelé, en été c’est la folie de la nature qui ne dort jamais. Dans un état second, les animaux sont déboussolés, le jour perpétuel fait perdre ses repères. Les nocturnes ont pris du lexomil et les diurnes de l’ectasy : imaginez les canards euphoriques et les chouettes complètement stone. L’été c’est aussi la période du moustique. Mais du moustique de compèt’, attention ! N’oubliez pas votre répulsif « climat tropical », et même avec, vous pouvez être victime de leur voracité. Matthieu s’est fait attaquer le visage en plein marécage.

Côté gastronomie, ne soyez pas trop enthousiastes. Le plat national n’est pas le roll mops ou le renne, non c’est la pizza ! Et version Pizza hut, pas version petit produit du terroir italien. Bien sûr vous pouvez dîner des spécialités traditionnelles finlandaises à base de saumon, renne aux airelles et pains wasa. C’est d’ailleurs plutôt bon (et cher). Mais au quotidien, les Finlandais mangent plutôt de la junk food, pizzas, tacos, nuggets, frites, hamburgers et beignets que du saumon diet et des légumes. Ah si, il y a souvent un « bar à salade » dans les restaurants, en libre service, en guise d’entrée. Il y en a même un au supermarché, ce qui nous a permis de faire quelques repas « équilibrés » dans la chambre.

Il y a beaucoup de restaurants à Rovaniemi, donc nous ne sommes pas morts de faim, rassurez-vous, et certains étaient même plaisants. Mention spéciale pour le Mc Donald, qui était le pire que nous ayons fait ! Nous pensions que ce serait notre QG de la semaine, à deux pas de l’hôtel, eh bien nous n’y sommes allés qu’une seule fois tellement c’était mauvais. Le Mc Do le plus septentrional et le plus ignoble à la fois, frites molles à l’huile rance, hamburgers gras aux hormones, coca insipide. On peut quand même dire qu’on a testé le Mc Do le plus au nord du monde.

Notre impression sur les Finlandais, fruit d’une semaine d’observation à Rovaniemi, est plutôt sympathique. Un esprit un peu texan, il faut le dire, avec des gros pick up, des métaleux, des gens en jogging qui chassent le renne. Et aussi paradoxalement, un respect de la nature. Des bûcherons écoutant du hard rock et cueillant des myrtilles dans la forêt. En Laponie, ils parlent tous l’anglais et le langage de la forêt. Ils aiment les barbecue. Leurs maisons sont souvent de plain pied, et avec une sortie sur le toit en cas de fortes neiges.

Chez les Finlandais, il y a un petit côté déjanté sous la couche de neige, on voit ce brin de folie au musée d’art contemporain et dans les bouquins d’Arto Paasilinna (dont Laurine est fan !). Saviez-vous que, en plus de Nokia, la Finlande était le pays des Angry Birds ? Et qu’en plus d’abriter le Père Noël, Rovaniemi a vu naître M. Lordi, leader du groupe de monstres heavy metal qui a gagné l’eurovision en 2006 ?

Pour découvrir notre voyage plus en détail…

Rovaniemi et le village du père Noël

Découverte des musées de Rovaniemi : Artikum, Pilke, Korundi… 

Sortie au zoo polaire de Ranua, et visite en barque d’un élevage de rennes

 

A lire également :

Laponie 2017 – Zoo polaire de Ranua et visite en barque d’un élevage de rennes

Zoo de Ranua, l’exotisme du Grand nord A 80 km de Rovaniemi se trouve le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.